ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 1/2-4 - 2006  - pp.72-78  - doi:10.1007/s11690-006-0016-6
TITRE
Comment interpréter le plateau pondéral au cours de la perte de poids?

TITLE
How can we explain weight stability following weight loss?

RÉSUMÉ

Après la perte pondérale initiale, une phase de plateau où le poids stagne voire remonte est observée dans presque toutes les stratégies d’amaigrissement volontaire. Cette analyse explore ce plateau sous l’angle de la balance énergétique et des modifications éventuelles de la dépense d’énergie, de la consommation alimentaire et de l’observance thérapeutique à la restriction alimentaire ainsi que de l’absorption des nutriments. La diminution de la dépense énergétique de repos, modeste, peut le plus souvent être expliquée par les changements de masse. Quand il y a adaptation de la dépense énergétique, ou «coup de frein métabolique», une diminution de dépense plus importante que ne laisse présager la variation de masse apparaît. Ceci n’est pas fréquent dans les situations de restriction calorique modeste et surtout, est difficile à mettre en évidence avec les outils statistiques classiques. Une réduction de la dépense associée à l’activité physique a aussi été décrite. Il est probable que cette adaptation est plus fréquente en cas de restriction calorique sévère. Une diminution de l’adhésion aux mesures diététiques est probable, mais difficile à vérifier. Enfin, une meilleure absorption des nutriments est possible, mais non démontrée.

Les études à venir devraient permettre de mieux «typer» les profils de réponse des patients pour affiner les stratégies. L’utilisation d’outils diagnostiques tels que la mesure de la dépense énergétique totale et de repos devrait permettre de comprendre certaines de ces situations de plateau pondéral.



ABSTRACT

After the initial weight loss achieved as a result of any weight-reduction strategy, patients experience a period of weight stability or weight regain. This paper analyses whether the notion of energy balance can explain weight stability. Usually, energy expenditure decreases as a consequence of reduced mass. At times, the body puts on a « metabolic brake », which can be described as a decrease in energy expenditure greater than expected for mass changes. This metabolic brake is barely observed when calorie restriction is modest, and it is difficult to demonstrate using traditional statistical tools. When activated, it can result from reduced physical activity. Weight stability or regain is therefore likely the consequence of increased intake (mis-reported?) or increased absorption of macronutrients.



AUTEUR(S)
P. RITZ, A. SALLÉ, C. COUET

MOTS-CLÉS
Dépense énergétique, Obésité, Changements de poids

KEYWORDS
Energy expenditure, Obesity, Weight changes

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (184 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier