ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 2/1 - 2007  - pp.32-38  - doi:10.1007/s11690-007-0029-9
TITRE
Déterminants biologiques et comportementaux

TITLE
Biological and behavioural determinants

RÉSUMÉ

Le développement de l’obésité s’explique par une suralimentation relative, c’est-à-dire un apport alimentaire supérieur à la dépense énergétique. La capacité de stockage de ce surplus énergétique peut être modulée en fonction de facteurs génétiques ou acquis. Certains individus peuvent être plus susceptibles du fait de leur génotype aux effets de la sédentarité, d’autres à ceux d’une suralimentation. Des éléments récents suggèrent que cette prédisposition pourrait également provenir d’une empreinte laissée par des conditions intra-utérines ou post-natales sur la régulation de la balance énergétique ou les capacités de stockage. La précocité du rebond d’adiposité que l’on peut évaluer sur la courbe de corpulence est associée à un risque accru d’obésité.

Le tissu adipeux est en charge du stockage des réserves énergétiques. L’obésité peut résulter ou être favorisée par des anomalies primaires du tissu adipeux d’origine génétique ou acquise. Certains facteurs, encore peu connus, pourraient favoriser l’obésité indépendamment des calories, en particulier dans la période périnatale. Ainsi, la physiopathologie de l’obésité est un phénomène complexe et hétérogène d’un individu à l’autre.



ABSTRACT

The development of obesity can be explained by overeating, meaning food intake in excess of daily energy requirements. The capacity to store this excess energy varies according to genetic and acquired factors. Depending on genotype, for example, some individuals may be more susceptible to the effects of a sedentary lifestyle, while others to overeating. Recent developments suggest that this kind of predisposition might also result from an imprint left before or after birth that influences the regulation of energy balance or the capacity to store energy. Early adiposity rebound, which can be observed on the obesity curve, is associated with increased risk of obesity.

Adipose tissue stores energy, and obesity may result from or be increased by adipose tissue disorders, either genetic or acquired. Certain factors, about which little is known, could increase the likeliness of obesity unrelated to caloric intake, particularly during the perinatal period. Thus, the pathophysiology of obesity is a complex, multifaceted phenomenon that varies from individual to individual.



AUTEUR(S)


MOTS-CLÉS
Obésité, Physiopathologie, Développement précoce, Tissu adipeux, Balance énergétique

KEYWORDS
Obesity, Pathogenesis, Early development, Adipose tissue, Energy balance

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (102 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier