ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/2 - 2009  - pp.97-104  - doi:10.1007/s11690-009-0185-1
TITRE
Pour un nouveau paradigme de l’obésité

TITLE
Towards a new obesity paradigm

RÉSUMÉ

Nos connaissances actuelles nous permettent aujourd’hui de proposer un nouveau paradigme de l’obésité et d’avancer des stratégies thérapeutiques pertinentes. Les grandeurs régulées comme la masse grasse ou certains micronutriments sont à l’origine d’un état de motivation qui influence le comportement alimentaire et incite le mangeur à rechercher les aliments qui assureront son homéostasie. Le comportement alimentaire est également décidé. Les décisions conscientes ou inconscientes que prend le mangeur déterminent la relation avec son alimentation. Elles génèrent l’apparition d’émotions induites qui influencent le rassasiement. Ces notions permettent de définir un comportement alimentaire normal, principalement contrôlé par les sensations et les émotions alimentaires. En revanche, un comportement alimentaire, principalement contrôlé par les cognitions ou les émotions, définit respectivement un mangeur rationnel, caractérisé par la restriction cognitive ou l’orthorexie ou un mangeur émotionnel, caractérisé par l’impulsivité alimentaire et l’intolérance émotionnelle. La prise en charge des patients en surpoids ou obèses consiste à restaurer un comportement alimentaire normal, sans préjuger du poids qu’il sera possible d’atteindre. Celui-ci est déterminé par des facteurs sur lesquels nous n’avons guère de prise. Le travail thérapeutique se décompose systématiquement en trois volets: le traitement de la restriction cognitive, l’acceptation de soi et la gestion des émotions.



ABSTRACT

What we now know about obesity means we can put forward a new obesity paradigm and relevant management strategies. Regulated sizes such as fat mass or certain micronutrients are the motivational factors behind dietary behaviour patterns and lead the eater to seek out foods that will ensure homeostasis. Dietary behaviour is also predetermined. Decisions made by the eater, whether consciously or unconsciously, determine his or her relationship with food, creating feelings that affect satiation. Such concepts enable us to define normal dietary behaviour, which is mainly controlled by dietary emotions and feelings. On the other hand, dietary behaviour, controlled principally by cognitions or emotions, defines respectively either a rational eater, whose behaviour is characterised by either cognitive restrictions or orthorexia, or an emotional eater, whose behaviour is characterised by dietary impulsivity and emotional intolerance. Management of overweight or obese patients consists of restoring normal dietary behaviour, without prior judgement as to the targeted weight loss. The treatment has three branches: management of cognitive restrictions, self-acceptance and dealing with emotions.



AUTEUR(S)
J.-P. ZERMATI, G. APFELDORFER

MOTS-CLÉS
Obésité, Sensations alimentaires, Émotions, Cognitions, Régulation, Restriction cognitive, Impulsivité alimentaire

KEYWORDS
Obesity, Dietary feelings, Emotions, Cognitions, Regulation, Cognitive restriction, Dietary impulsivity

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (131 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier