ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/2 - 2009  - pp.142-146  - doi:10.1007/s11690-009-0194-0
TITRE
Des phospholipides entérocytaires en tant que nouvelles molécules régulant l’homéostasie énergétique

TITLE
Small intestine phospholipids: a new energy homeostasis regulator

RÉSUMÉ

L’assimilation des lipides au niveau de l’intestin grêle active des mécanismes qui permettent de réguler la digestion des nutriments et le comportement alimentaire. Cela passe par l’activation du nerf vague et des sécrétions hormonales, qui induisent la terminaison des repas, module lamotilité gastrique et la sécrétion de sels biliaires. Cette revue porte sur des phospholipides produits dans l’entérocyte, qui constituent une nouvelle voie de signalisation intervenant dans la régulation desmécanismes de satiété, et informe l’organisme sur la nature et la quantité de lipides ingérés. Deux espèces de phospholipides se distinguent: les N-acyl-éthanolamines (NAE), et les N-acyl-phosphatidyl-éthanolamines (NAPE). Les NAE ont une action essentiellement périphérique alors que les NAPE agissent préférentiellement au niveau du système nerveux central (SNC). Leurs actions diffèrent selon la chaîne acylée associée et sont dépendantes du peroxisome proliferatoractivated receptor alpha (PPARα), du transporteur d’acide gras CD36 et du récepteur aux vanilloïdes TRPV1. Les études de leurs effets révèlent une capacité satiétogène puissante qui en fait des cibles thérapeutiques potentielles dans la lutte contre les troubles du comportement alimentaires.



ABSTRACT

Lipid assimilation in the small intestine activates mechanisms that regulate nutrient digestion and eating behaviour. These are related to nervous activation of the vagus nerve and hormonal secretions, which cause people to finish meals as well as causing gastric motility and bile salt secretion. This review concerns enterocyte phospholipids (fatty acid amides), a new pathway that contributes to the regulation of food intake and informs the organism about the nature and quantity of lipids ingested. The roles of two types are mainly described in literature: N-acyl-ethanolamide (NAE), and N-acyl-phosphatidyl-ethanolamide (NAPE). NAE action is mostly peripheral, whereas NAPE mostly take effect in the central nervous system. The effects of fatty acid amides differ according to the fatty acid they link, and are dependent on peroxisome proliferator-activated receptor alpha (PPARα), fatty acid transporters CD36, and vanilloidreceptors TRPV1. Studies on their effects reveal a strong satiating capacity and highlight a new potential therapeutic target to prevent food behaviour disorders and over-eating.



AUTEUR(S)
N. MARSOLLIER

MOTS-CLÉS
Phospholipides, Intestin grêle, Prise alimentaire, Peroxisome proliferator-activated receptor alpha , Acides gras, N-acyl-éthanolamine, Système nerveux entérique

KEYWORDS
Phospholipids, Small intestine, Food intake, Peroxisome proliferator-activated receptor alpha, Fatty acid, N-acyl-ethanolamide, Enteric nervous system

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (144 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier