ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/3-4 - 2009  - pp.176-180  - doi:10.1007/s11690-009-0215-z
TITRE
Malabsorption contre restriction en chirurgie de l’obésité: un débat dépassé ?

RÉSUMÉ

De nombreux faits militent pour une abolition du rôle structurant de l’opposition restriction/malabsorption en chirurgie bariatrique: 1) des arguments techniques: certaines interventions ne rentrent pas formellement dans une classe; une composante restrictive est une étape obligée; 2) les arguments stratégiques: les stratégies par étapes font appel à une séquence optionnelle restriction, puis malabsorption; le débat de la voie d’abord devient prééminent (voies non invasives); l’acceptabilité et la faisabilité de techniques de large diffusion ne penchent pas en faveur de la malabsorption à l’heure de la mondialisation de l’obésité. La reproductibilité de résultats tels que présentés par des promoteurs de la malabsorption peut être raisonnablement questionnée. C’est finalement l’argument du « gain de temps » qui doit l’emporter, privilégiant autant que possible une restriction simple et non invasive, accompagnée de mesures diététiques.



ABSTRACT

Several facts tell us that the difference between malabsorptive and restrictive surgeries is no longer relevant in bariatric surgery, which include technical and strategic points. Technical points: some procedures do not fit in the classification, and a restrictive component is mandatory in all operations. Strategic points: step-to-step procedures entail a sequence of restriction, followed by malabsorption; the debate over the surgical approach is predominant (noninvasive channels); acceptability and feasibility of widespread procedures are not in favor of malabsorption at times of “epidemic obesity.” Besides, one may question the results that are supposedly obtained from malabsorptive surgery. Eventually, the argument of “time saving” must prevail: simple and non invasive restriction with diet counselling should be the best option for obese patients in the future.



AUTEUR(S)
J. DARGENT

MOTS-CLÉS
Obésité morbide, Chirurgie restrictive, Malabsorption, Chirurgie bariatrique

KEYWORDS
Morbid obesity, Malabsorption, Restrictive surgery, Bariatric surgery

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (98 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier