ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/4 - 2011  - pp.242-248  - doi:10.1007/s11690-011-0297-2
TITRE
Quid de la contraception chez la femme obèse et super obèse en 2011 ?

TITLE
Quid of contraception in obese and super obese woman in 2011?

RÉSUMÉ

L’obésité progresse dans le monde et en France, en particulier dans les valeurs d’IMC les plus élevées (>35 kg/m2). Or, selon un rapport sociologique récent de N. Bajos, le nombre de grossesses interrompues et non désirées est plus élevé chez les femmes obèses. De plus, la grossesse chez la femme obèse est particulièrement à risque de complications obstétricales et néo-natales. Pour toutes ces raisons, il est important de conseiller une contraception efficace et de définir quel type de contraception proposer à ces patientes à haut risque cardiovasculaire et thrombo-embolique.

En effet, alors qu’il existe une floraison de publications sur la contraception depuis plus de 50 ans, il n’y a que très peu d’études sur la contraception chez la femme obèse, qui analysent les risques inhérents aux estro-progestatifs, leur efficacité et leurs dangers potentiels.

L’avènement de la chirurgie bariatrique pose également de nouvelles questions. En effet, cette intervention, qui est de plus en plus souvent réalisée chez les femmes super obèses, conduit à une reprise rapide de la fécondité. Aussi, est-il important de mettre en place des recommandations contraceptives, afin d’éviter une grossesse durant la première année qui suit l’intervention. Cette dernière pourrait être délétère en raison des carences alimentaires engendrées par la mal-absorption.

L’ANAES en 2004 et l’OMS en 2008 ont émis des recommandations sur la contraception de la femme obèse, mais elles sont limitées et n’abordent pas le problème des femmes présentant un IMC supérieur à 40 kg/m2 ou qui ont bénéficié d’une chirurgie bariatrique. Aussi, dans cet article, nous proposerons certaines recommandations.



ABSTRACT

Obesity is increasing in the world and in France, particularly for highest BMI (>35). Yet, according to a recent sociological report, interrupted or unexpected pregnancies are more frequent in obese women. This raises the question of their contraception.

As pregnancy carries the risk of neonatal and obstetric complications, it is important to define the type of contraception which can be proposed to these patients.

Although there have been plenty of publications on contraception for more than 50 years, only very few of them concern obese women, analysing the specific risks and the efficiency of combined oral contraceptives.

Contraception after bariatric surgery, which is increasingly used in super obese women, must be considered early on. Indeed, this surgery leads to resumption of fecundity. It is therefore important to set up contraceptive recommendations, in order to prevent pregnancy in the first year following surgery, which would be deleterious due to numerous nutritional deficiencies caused by malabsorption.

The ANAES in 2004 and the WHO in 2008 made recommendations for contraception for obese women which, however, are limited, and do not address the problems of super obese women and bariatric surgery.

We are therefore making certain recommendations that should be validated by a committee of experts.



AUTEUR(S)
J. BERDAH

MOTS-CLÉS
Obésité, Contraception, Efficacité, Risque cardiovasculaire, Thrombo-embolique veineux, Chirurgie bariatrique

KEYWORDS
Obesity, Contraception, Efficiency, Cardiovascular risk, Venous thromboembolism, Bariatric surgery

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (119 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier