ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/4 - 2011  - pp.218-225  - doi:10.1007/s11690-012-0306-4
TITRE
Taxer les boissons sucrées pour lutter contre l’obésité? Le point de vue de l’économie

TITLE
Using a soft drink tax in the fight against obesity ? The economic point of view

RÉSUMÉ

Depuis plusieurs décennies, on observe une forte progression de la consommation de boissons sucrées en France. Ceci s’explique notamment par la baisse du prix relatif de ces produits. Une augmentation des prix permettrait de freiner cette tendance. Une taxe sur les boissons sucrées peut atteindre cet objectif. Elle est en outre justifiée par la nécessité de limiter les coûts médicaux de l’obésité et du diabète, et par un souci de protection des consommateurs (en particulier les enfants). Une analyse économétrique des comportements d’achat des ménages révèle qu’une hausse de 1% du prix des boissons sucrées produirait une diminution de la consommation du même ordre (1%), sans effets de substitution délétères vers les boissons alcoolisées. En revanche, la taxe doit être très élevée pour avoir des effets significatifs en termes de santé publique.



ABSTRACT

The consumption of sugar-sweetened beverages (SSB) has dramatically increased over the last decades in France. One key determinant of this increase is the fall of their relative price. A tax may therefore help to curb this trend. Such a policy is justified by the medical costs of obesity and diabetes, which are partly related to the consumption of SSB, and by paternalistic arguments (especially the protection of children). An econometric analysis of French households expenditures on beverages reveal that a 1%-increase in the price of SSB would result broadly in a 1%-decrease in consumption, without significant substitutions to alcoholic beverages. However, the increase in excise tax would have to be large to yield significant benefits for public health.



AUTEUR(S)
C. BOIZOT-SZANTAI, F. ETILÉ

MOTS-CLÉS
Obésité, Boissons sucrées, Taxe nutritionnelle

KEYWORDS
Obesity, Sugar-sweetened beverages, Nutritional tax

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (192 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier