ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 7/1 - 2012  - pp.36-41  - doi:10.1007/s11690-012-0309-x
TITRE
Troubles des conduites alimentaires et addiction

TITLE
Addictive phenomena in Eating Disordered Behavior Mother-child antecedents in the feeding relationship

RÉSUMÉ

Les troubles des conduites alimentaires peuvent être considérés comme un passage à l’acte qui court-circuite la représentation et la mentalisation. Ce passage à l’acte a ceci de particulier qu’il vise le corps propre et non l’environnement comme dans les formes psychopathiques classiques. Dans sa genèse, le processus est clairement lié au style de la relation mère-enfant au cours des premiers mois. Quel que soit le type de mère en cause, il apparaît indispensable, pour qu’une bonne individuation se constitue, que le temps du manque, prélude au désir, puisse se mettre en place. C’est ainsi que la faim pourra être différenciée des autres besoins ou affects. Ces notions apparaissent essentielles pour que le thérapeute puisse, au cours du travail psychologique, trouver « la bonne distance » et être une assez bonne mère pour son patient.



ABSTRACT

Eating disorders can be understood as acting-out phenomena which short-circuit the potential formore complex representations and mental processes. Eating disorders are particular in that they damage the body, yet not the surrounding environment as in psychopathic disorders. These disorders are clearly linked to the earlymother-child relationship. Nomatter what the quality of the primary relationship, there must be an essential time for absence of the maternal presence, which is the first step in creating and allowing for desire in the infant. In such conditions, tolerating absence can be differentiated from hunger, and therefore hunger will be integrated as different and separate from other affective feelings.

These elements appear to be essential for the therapist, whose work will have to manage “good enough distance” within the therapeutic relationship, and recreate something of the “good-enough mother” that allows for management of feelings around proximity and distance



AUTEUR(S)
B. WAYSFELD

MOTS-CLÉS
Troubles alimentaires, Addiction, Relation mère-enfant, Dopamine

KEYWORDS
Eating disorders, Addiction, Mother-child relationship, Dopamine

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (200 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier