ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 7/3 - 2012  - pp.169-172  - doi:10.1007/s11690-012-0334-9
TITRE
La sleeve gastrectomie après échec d’anneau gastrique

TITLE
Sleeve gastrectomy after gastric banding failure

RÉSUMÉ

La sleeve gastrectomie (SG) par voie laparoscopique a été considérée comme le premier temps d’une prise en charge chirurgicale bariatrique en deux temps, pour des patients à haut risque opératoire. Plus récemment, la SG a été envisagée comme une intervention définitive de l’obésité pathologique avec des résultats à court et moyen terme satisfaisants.

Le but de cette étude a été d’évaluer la sécurité et l’efficacité de la SG par laparoscopie comme intervention de révision, après échec d’anneau gastrique.

Il s’agit d’une étude rétrospective concernant des patients opérés d’une SG après échec d’anneau gastrique entre février 2004 et décembre 2010. Nous avons évalué les causes d’échec d’anneau gastrique, la durée opératoire, les complications, l’évolution de l’IMC et du pourcentage de perte d’excès de poids (PEP) après SG.

Nous avons opéré 46 patients (9 hommes et 37 femmes). Les indications étaient une perte insuffisante de poids chez 35 patients (76%), un glissement d’anneau chez 7 patients (15%), une intolérance alimentaire avec dilatation de l’oesophage chez 2 patients (4,5%), et une intolérance alimentaire sans dilatation de l’œsophage chez 2 patients (4,5%). L’ablation d’anneau et la SG ont été effectuées lors du même temps opératoire chez 14 patients (30%), et en deux temps, en moyenne 3 mois après l’ablation d’anneau, chez 32 patients (70%). Il y a eu 5 complications postopératoires (11%): 2 fistules, 1 embolie pulmonaire, un hématome sous-phrénique, et une sténose du tube gastrique. Le poids et l’IMC préopératoire moyen étaient de 120 kg et 43 kg/m2, respectivement. L’IMC moyen à 6, 12, 24, 36 et 48 mois était de 38, 34, 30, 32 et 34 kg/m2, respectivement. L’évolution de la PEP moyenne après SG a été de 42% à 6 mois, 56% à 1 an, 58% à 2 ans, 60% à 3 ans, 56% à 4 ans.

La conversion d’un échec d’anneau gastrique en SG est une alternative acceptable.



ABSTRACT

Laparoscopic sleeve gastrectomy (LSG) has been used as a first step of a two-stage approach in bariatric surgery for high-risk patients. Recently, LSG is being utilized as a primary and final procedure for morbid obesity with acceptable short and mean-term results.

The aim of this study was to investigate the effectiveness of LSG as a revisional procedure for patients with unsatisfactory outcomes after laparoscopic adjustable gastric banding (LAGB).

A retrospective review of our database was performed. Data were reviewed for all patients undergoing revision from LAGB to LSG during the period from February 2004 to December 2010. Data collected included, indication for revision, operative time, length of stay, postoperative complications, and degree of weight reduction.

Forty six patients (9 males and 37 females) had revisional surgery converting a LAGB to a LSG. The indication in 35 patients (76%) was poor weight loss; 7 patients (15%) had a band slippage; 2 patients (4.5%) had food intolerance with esophageal dilatation, and 2 patients (4.5%) had food intolerance without esophageal dilatation. One-step revision procedure (removal of the gastric band and LSG in the same time) was done in 14 patients (30%), while two-step procedure (gastric band removed at least 3 months before the LSG) was done in 32 patients (70%). There was 5 postoperative complications (11%): 2 fistulas, 1 pulmonary embolism, 1 subphrenic hematoma, and 1 postoperative acute gastric outlet obstruction. We had no mortality. Mean preoperative weight and BMI were 120 kg and 43 kg/m2, respectively. Mean BMI at 6, 12, 18, 24, 36 and 48 months was 38, 34, 30, 32 and 34 kg/m2, respectively. Mean PEP at 6, 12, 18, 24, 36 and 48 months was 42%, 56%, 58%, 60% and 56%, respectively.

The conversion of a gastric banding failure to a laparoscopic sleeve gastrecromy is an acceptable alternative procedure.



AUTEUR(S)
J.-M. CATHELINE, R. DBOUK, A. BOSCHETTO, N. BDEOUI, H. BIHAN, M. FYSEKIDIS, R. COHEN

MOTS-CLÉS
Sleeve gastrectomie, Anneau gastrique ajustable, Echec de chirurgie bariatrique

KEYWORDS
Sleeve gastrectomy, Adjustable gastric banding, Failed bariatric procedure

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (92 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier