ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 7/4 - 2012  - pp.228-233  - doi:10.1007/s11690-012-0345-6
TITRE
Le patient obèse est-il responsable ? Aider au cheminement de la culpabilité au vivre-avec la maladie

TITLE
Is the obese patient responsible ? From guilt to living-with disease

RÉSUMÉ

Considérée comme une maladie chronique par l’OMS, l’obésité se démarque pourtant des autres maladies chroniques. Le diabétique, par exemple, ne va pas voir le diabétologue pour ne plus être diabétique, il sait qu’il ne peut faire disparaître sa maladie; il ne peut que se soigner au mieux pour ne pas souffrir en plus des effets indésirables du diabète. L’obèse, en revanche, ira souvent voir le nutritionniste pour perdre du poids, autrement dit pour ne plus être obèse, pour guérir l’obésité. Qu’il soit arrivé là de son propre chef ou envoyé par un médecin, la volonté n’est pas d’éviter les conséquences possibles de l’obésité, mais d’éviter l’obésité elle-même.

Comment expliquer cette différence ? L’équation est simple: l’obèse est obèse parce qu’il a trop et mal mangé. S’il mange moins, et mieux, il ne sera plus obèse. Il est, autrement dit, responsable de son obésité, et peut, de la même manière, agir pour ne plus l’être. Pourtant, si la question de la responsabilité était si simple, verrait-on la prévalence de l’obésité croître de la sorte dans les pays occidentaux ? Les obèses sont-ils vraiment responsables de leur maladie, et peuvent-ils vraiment changer leur état ?

Le premier problème à soulever est celui de la responsabilité du patient obèse: le « gros », pointé du doigt par son entourage, par la société, par la médecine, est considéré comme bien plus que responsable: il est coupable de son état, il n’est pas « normal », il doit changer. Cette culpabilité, loin de l’aider à agir, peut l’amener à une forme de complaisance dans son état, et au rejet de toute forme de responsabilité. Alors que le corps médical participe trop souvent à cette stigmatisation, comment le soignant peut-il aider ces individus à faire face à leur maladie chronique ? Comment leur redonner une possibilité d’agir face à l’obésité, d’avoir une part de responsabilité face à la maladie pour éviter d’en souffrir ?



ABSTRACT

According to WHO, obesity is a chronic disease. But the aim of the obese patient when he meets a specialist is not the same as the others patients who suffer from a chronic disease. Contrary to the diabetic who treats his disease in order to avoid complications, the obese wants to loose weight, that is to say to heal obesity. How can we explain this difference? Actually, it’s easy: we consider that the obese is obese because he eats too much. If he eats less, he won’t be obese anymore. It means he is responsible for his condition, and can also be responsible for his change. However, if it was that simple, obesity would not increase so much in Western countries. Are obeses really responsible for their condition, and can they really change it ? The problem comes from the fact that the obese, considered as responsible by his circle, society, medicine, is actually guilty of his condition. He is not in conformity, he has to change. This guilt, far from helping him to change, will, on the contrary, makes him rejecting all kinds of responsibilities. How can the medical help him to accept and to face a chronic disease ? How can we help him to act in front of obesity, to gain his own responsibility, which won’t be guilt anymore, and to avoid the suffering of this disease ?



AUTEUR(S)
B. ROTHIOT, V. Le MONTAGNER

MOTS-CLÉS
Obésité, Maladie chronique, Responsabilité, Autonomie, Société, Thérapie d’acceptation et d’engagement

KEYWORDS
Obesity, Chronic disease, Responsibility, Autonomy, Society, Acceptance and commitment therapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (112 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier