ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Obésité

1951-5995
Revue francophone pour l'étude de l'obésité
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2006 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 10/4 - 2015  - pp.277-282  - doi:10.1007/s11690-014-0453-6
TITRE
Obésité et arthrose, du lien mécanique au lien métabolique

TITLE
Obesity and osteoarthritis, from the mechanic to the metabolic side

RÉSUMÉ

L’arthrose est la pathologie articulaire la plus fréquente touchant aussi bien les genoux, les hanches que les mains. Outre le vieillissement et les antécédents de traumatisme articulaire, l’obésité est un facteur de risque majeur d’arthrose des articulations portantes (hanches, genoux). Ceci s’explique par la transduction au niveau des chondrocytes de contraintes mécaniques excessives en un processus d’inflammation articulaire et de dégradation enzymatique du cartilage. Il existe également un lien systémique entre arthrose et obésité, illustré par une augmentation du risque d’arthrose des mains (articulations non portantes) chez les sujets obèses, possiblement expliquée par les adipokines. Au-delà de l’arthrose liée à l’obésité, on définit désormais l’arthrose associée au syndrome métabolique (ou arthrose métabolique) englobant le lien avec l’obésité mais également l’association de l’arthrose avec les autres composantes du syndrome métabolique (hypertension artérielle, diabète ou insulino-résistance et dyslipidémie). De nombreux mécanismes physiopathologiques sont communs à ces pathologies telles que l’inflammation chronique de bas grade et le stress oxydant. Cette nouvelle approche de l’arthrose en fonction des phénotypes (métabolique, lié à l’âge ou post-traumatique) devrait permettre d’envisager de nouvelles perspectives thérapeutiques et de personnaliser la prise en charge des patients.



ABSTRACT

Osteoarthritis (OA) is the most common joint disease affecting knees, hips and hands. In addition to aging and history of joint trauma, obesity is a major risk factor for OA of weight bearing joints (hips, knees). It can be explained by the conversion of mechanical stress into joint inflammation and subsequent cartilage degradation process. There is also a systemic link between obesity and OA, illustrated by an increased risk of hand OA (non-weight-bearing joints) in obese subjects, possibly explained by adipokines disturbances. Beyond OA-related obesity, metabolic syndrome-related OA (or “metabolic OA”) is progressively delineated, including the link with obesity but also the association with other components of the metabolic syndrome (i.e., hypertension, diabetes mellitus or insulin resistance and dyslipidemia). Many pathophysiological mechanisms are common to these diseases such as chronic low-grade inflammation and oxidative stress. This new approach of OA based on phenotypes (i.e., metabolic, age-related or post-trauma) should lead to consider new therapeutic prospect and to better tailor patients care.



AUTEUR(S)
A. COURTIES, J. SELLAM

MOTS-CLÉS
Obésité, Arthrose, Adipokines, Stress mécanique, Syndrome métabolique

KEYWORDS
Obesity, Osteoarthritis, Adipokines, Mechanical stress, Metabolic syndrome

BIBLIOGRAPHIE
archives.obe.revuesonline.com/revues/58/10.1007/s11690-014-0453-6.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (345 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier